Murs multilingues

Matériel nécessaire

Cartes de mots, cartes d’images, objets

Objectif de l’activité

L’objectif de cette activité est de créer des occasions de découvrir les similitudes et les différences entre des mots et des phrases de différentes langues.

Les élèves jouent le rôle de “reporters linguistiques”. Ils recherchent, découvrent et signalent les similitudes. Ensemble, la classe découvre des liens entre les langues.

Cette activité renforce également l’amorçage lexical /  lexical priming : lorsque des similitudes entre des mots et des phrases deviennent visibles, les élèves établissent non seulement des liens positifs avec la ou les nouvelles langues mais enrichissent également leur répertoire personnel de connexions de mots et de phrases entre les langues.

L’amorçage lexical suggère que nous acquérons une ou plusieurs langues en fonction de la façon dont les mots sont utilisés dans le monde réel. Les mots ne se limitent pas aux définitions qui leur sont données dans les dictionnaires, mais interagissent avec d’autres mots dans des schémas d’utilisation communs.

Les mots sont “amorcés” par l’expérience que nous en avons, de sorte que tout ce que nous savons d’un mot est le produit de nos rencontres avec ce mot.

Cette connaissance explique comment les locuteurs d’une langue parviennent à être fluides, créatifs et naturels.

Source : https://www.routledge.com/Lexical-Priming-A-New-Theory-of-Words-and-

Language/Hoey/p/book/9780415328630#

Préparation de l’activité

Pour chaque sujet, l’enseignant prépare une sélection de mots et de phrases accompagnés d’images, symboles ou graphiques qui seront essentiels à la compréhension des termes clés. Connaître les dialectes et langues compris et/ou parlés par les élèves de sa classe aidera l’enseignant dans sa sélection, surtout si des équivalents peuvent être identifiés et utilisés dans le processus de développement de l’intercompréhension.

L’intercompréhension est le développement de la capacité à co-construire du sens lorsque différentes langues entrant en contact et à l’utiliser de manière pragmatique dans une situation de communication spécifique. En d’autres termes, l’intercompréhension est aussi la capacité de comprendre une langue

(sans nécessairement l’avoir étudiée auparavant) dans un contexte donné en utilisant la compétence discursive développée. Capucho, F.

“Línguas e identidades culturais : da implicação de políticos (socio)linguistas”. Dans Fábio L. da Silva & Kanavillil Rajagopalan (orgs), A linguística que nos faz falhar. São Paulo : Unicamp : Parábola Editorial, 2004. 83 -87

Chaque mot ou phrase sera présenté sur un mur avec un support pictural et les représentations du mot dans les différentes langues parlées et apprises dans la classe.

Avantage significatif de l’activité

Les murs multilingues permettent aux élèves d’établir des liens et de trouver des similitudes entre les langues.

Si les élèves créent l’identification des liens entre les langues avec leurs camarades,

les effets d’amorçage seront encore plus forts. En outre, les élèves devraient créer des carnets lexicaux multilingues qui ne comprennent que des mots et des phrases spécifiques.

Procédure

Les enseignants sélectionnent à l’avance des mots et des phrases.

Ils écrivent/placent les mots dans la langue d’enseignement au tableau et demandent aux élèves d’y associer des images, des symboles ou des graphiques. 

Les élèves sont également encouragés à participer en choisissant des mots et des phrases. Les élèves indiquent à l’enseignant les mots et les phrases qu’ils souhaitent utiliser.

Les élèves indiquent à l’enseignant les mots et les phrases dans les langues qu’ils connaissent et écrivent les mots/les cartes de mots eux-mêmes ou

avec l’aide de l’enseignant et/ou des médias modernes.

Lorsque des mots ou des phrases issus d’autres systèmes d’écriture et alphabets apparaissent, l’enseignant peut demander aux élèves d’écrire le mot et les phrases ou de créer une carte de mots à l’aide de médias modernes. 

Les élèves présentent les mots et les phrases dans leur langue à leurs camarades.

Dans le cas d’autres alphabets, ils expliquent ce qu’ils écrivent, la signification des lettres et, si possible, écrivent les lettres latines correspondantes.

Une fois le mur multilingue terminé pour le moment, la classe peut comparer les langues et les mots.

Exemple

https://twitter.com/a_jolly/status/425327518204567552